Bandeau inférieur

Le risque inondation/L'aléa/L'aléa, c'est quoi ?/aléa/Les zones d'accumulations

Les zones d'accumulations

Des zones d’accumulation dans les anciens etangs et zec du rhône

Les zones endoréiques et les plaines du Rhône constituent des champs d’expansion et d’accumulation des eaux pour les évènements pluvieux qui saturent les roubines. Les eaux stagnent alors pendant plusieurs jours dans ces dépressions et ces plaines à faible pente avec des exutoires dont la capacité est limitée.
Les accumulations d’eau liées à la pluviométrie locale concernent principalement la zone des étangs de Pujaut et Rochefort du Gard, la plaine de Villeneuve les Avignon et la cuvette de Montfaucon.
Le système des étangs est touché dans sa partie avale par le débordement de roubines en cas d’évènement important ou rupture de digues, avec accumulation d’eau dans les zones de cuvettes formées par les anciens étangs, le plan de Saze, de Rochefort du Gard et de Pujaut.
Dans ces conditions, l’eau peut rester par endroit sur des hauteurs de 1 à 1,5m pendant plusieurs semaines, du fait de la faible capacité d’écoulement des tunnels, avec des dégâts sur les habitations et les productions agricoles et des conséquences fortes sur l’activité humaine et économique.
Les plaines de Sauveterre et Roquemaure sont des zones d’expansion de crue du Rhône et constituent des zones d’accumulation des eaux de ruissellement après débordement de roubines et des eaux du Rhône en crue par remontée dans le contre canal. L’inondation de ces plaines par accumulation des eaux de ruissellement est fréquente, à partir de pluies d’occurrence quinquennale.