Bandeau inférieur

Le risque inondation/L'aléa/Les facteurs aggravant/L'occupation des sols

L'occupation des sols

Evolution des débits et volumes ruisselés

En termes de débits, l’évolution du débit depuis 1970 (période 1970- 2000) est très variable en fonction des bassins versants et de la période de retour considérée.

Pour les crues très fréquentes (T = 2 ans), l’impact sur les débits et volumes est relativement important. Le volume ruisselé aurait augmenté de près de 10% ; les débits de pointe augmentent de 10 % globalement, ceux de certains bassins (Les Angles, Villeneuve) ayant augmentés de 40 à 50%.

Pour les crues courantes (T = 10 ans), les volumes ruisselés auraient augmenté de près de 5% entre 1970 et 2000. Les débits de pointe ont augmenté de 5% en moyenne (22 %pour Les Angles, 15% pour Villeneuve).

Pour les crues exceptionnelles (T = 100 ans), les volumes ruisselés, de l’ordre de 30 Mm3 sur l’ensemble du bassin, auraient augmenté de 2,5 % environ. Les débits de pointe ont eux subi une hausse de 2,1 % globalement (près de 10% sur les bassins des Angles et de Villeneuve).

Pour plus de détail, le tableau ci-dessous récapitule l’accroissement du débit du à l’évolution de l’occupation des sols par rapport à 1970.

En termes de volumes ruisselés, les impacts de l’évolution de l’occupation du sol sont similaires.

Le tableau ci-dessous récapitule les volumes ruisselés pour les différentes périodes de retour et l’évolution de ceux-ci entre 2000 et 1970 en pourcentage.

Remarque : Cette analyse, réalisée dans le cadre du SDAH, a été définie sur la base de la littérature existante et de l’analyse des conditions d’occupation du sol et du couvert végétal sur le territoire. Les résultats obtenus ne sont que des estimations..
Les différents sous-bassins versants ont été caractérisés en fonction de l’occupation du sol en différentes dates (source Corine Land Cover 1990 et 1999 et IGN 1970) et le paramètre de ruissellement global a ainsi été déterminé par sous-bassin et pour les différentes dates analysées.
L’incidence de l’évolution de l’occupation du sol sur les débits de pointe et les volumes ruisselés a pu être ainsi analysée pour différentes pluies caractéristiques.
Un modèle hydrologique a été réalisé afin de schématiser le fonctionnement du bassin versant, de prendre en compte l’effet de l’évolution de l’occupation des sols et de pouvoir simuler des événements pluviométriques de différentes périodes de retour (2ans, 10ans, 100ans).