Bandeau inférieur

Le risque inondation/L'aléa/Les facteurs aggravant/Infrastructures linéaires

Infrastructures linéaires


L’autoroute A9

L’autoroute A9 traverse le territoire du Gard Rhodanien suivant un axe Sud- Ouest / Nord- Est. 26 ouvrages hydrauliques permettent le rétablissement des écoulements de part et d’autre de la voie, située en remblai sur la quasi totalité du linéaire.
Ces ouvrages hydrauliques sont nombreux, mais de taille relativement limitée, susceptibles de se boucher en cas de crue violente.
Toutefois, les cours d’eau et roubines sont rétablis par des ouvrages plus importants.

On peut mentionner l’impact important du remblai de l’A9 :
- dans la plaine de Tras le Puy qui génère une zone de rétention amont importante et bénéfique pour les communes aval (Roquemaure, Sauveterre).
- sur la Commune de Tavel qui en 2002 a généré une concentration des écoulements et une zone de rétention amont provoquant des dégâts importants.


La ligne LGV

La ligne LGV, réalisée en 2001, traverse le territoire du Gard Rhodanien du Nord au Sud en remblai sur la quasi totalité du linéaire. Le dimensionnement des ouvrages de rétablissement hydraulique a été réalisé de manière à ce que l’effet du remblai sur la ligne d’eau ait un impact faible pour une crue centennale.

Un grand nombre d’ouvrage ont été réalisés de manière à permettre le rétablissement des écoulements sous le remblai, auxquels s’ajoutent les ouvrages de rétablissement routiers, non pris en compte dans le dimensionnement des ouvrages hydrauliques.
Par ailleurs, des bassins de rétention ont été créés pour récolter les eaux de ruissellement. Les débits de fuite de ces bassins, dimensionnés pour une protection au moins décennale, sont en général plus faibles que les débits constatés avant aménagement : la situation a donc été améliorée pour les fréquences de crue environ décennale.
Lors de l’événement de septembre 2002, il n’a par ailleurs pas été mis en évidence d’impact négatif du remblai sur les inondations.


La voie SNCF

La voie SCNF qui longe le Rhône et plusieurs infrastructures routières, en remblai par rapport au terrain naturel font à certains endroits barrages aux écoulements, soit parce que les ouvrages hydrauliques y sont insuffisants, soit parce qu’ils sont encombrés par des embâcles lors des crues. On peut noter notamment l’impact sur l’écoulement des eaux de la roubine de Truel à Roquemaure avec la création d’une zone de rétention en amont qui protège, de fait, la plaine de Sauveterre.



Ouvrages de franchissement routiers

De nombreux ouvrages de franchissement de capacité insuffisante favorisent la formation d’embâcles, le rehaussement de la ligne d’eau et le débordement amont, sur des espaces présentant parfois des enjeux importants. Ouvrages sur la RD26 (Lirac et St Laurent), la RD101(Montfaucon), la RN100 (Saze), la RD 6580 (Pujaut) et ouvrages communaux ou privés sur la plupart des Communes